La Cathédrale du Mans, du visible à l’invisible.

Anna vous raconte

La première fois que j’ai vu ce livre chez Cultura, j’ai fait wouaaaah ! La deuxième fois, j’ai eu du mal à le reposer et puis je suis allée l’emprunter à la Médiathèque Aragon.

DSC_0125

La Cathédrale du Mans est une somme de connaissances fabuleuse. Je ne peux pas vous le résumer, ça n’aurait aucun intérêt. La valeur de cet ouvrage réside dans la multiplicité des détails qui sont fournis sur la Cathédrale Saint-Julien, ses abords, les parties détruites, les peintures, les reliques, etc… Bon là je ne peux pas vous dire que la lecture soit simple. Mon Grand Robert de la langue française en 6 volumes est un précieux allié dans la compréhension du vocabulaire architectural.

DSC_0156DSC_0152

Quand je mets les pieds dans la Cathédrale, je suis fascinée par la peinture onirique des anges musiciens. Je reste toujours un moment dans cette chapelle pour la contempler et prendre des photos. Tout un chapitre concerne l’étude de ces anges. Il se trouve que la reproduction des instruments de musique est l’un des rares témoignages qui existent sur les instruments pratiqués à la fin du Moyen-Âge. Les anges enfantins que vous voyez chanter représentent les jeunes garçons qui suivaient un apprentissage loin de leur famille, pour devenir enfants de choeur. Le livre explique pourquoi, comment, etc…

Imaginez que Place Saint Michel, il y avait un endroit appelé la Tousée, où l’on enfermait les clercs accusés de petits et grands délits. Construite au 14e ou au 15e siècle, cette prison se composait de 3 cachots qui se superposaient sur 3 niveaux. La Tousée fut détruite en 1836.

DSC_0160

DSC_0150

Et un Poilu s’est tapé l’incruste dans le vitrail consacré au sacre de Charles VII, visible dans la chapelle Sainte-Jeanne-d’Arc. Et je ne vous dirai pas pourquoi. Il ne vous reste plus qu’à lire le livre…

Effectivement, je pourrais vous en raconter davantage mais ce livre est un tout avec ses belles photos, gravures, peintures, plans, etc… Si vous le voyez dans une librairie, ou dans une médiathèque, ouvrez-le, vous serez vite hypnotisés.

DSC_0164DSC_0144

En conclusion, même si je ne suis pas assez calée pour assimiler tous les chapitres, j’ai de nouvelles clés pour aborder ma prochaine visite de la Cathédrale avec un autre oeil. Et je me suis donnée comme challenge de trouver une peinture que le livre décrit ainsi : « la silhouette d’un démon cornu à grandes oreilles, brandissant une épée« . Si vous savez où elle se trouve, ne me soufflez rien ! J’aime chercher. Et surtout découvrir.

Bonne lecture !

La Cathédrale du Mans, du visible à l’invisible, Collectif, Les Éditions de la Reinette, EAN 9782913566880, 39€

Dispo en Librairies & Médiathèques

2 commentaires sur “La Cathédrale du Mans, du visible à l’invisible.

Ajouter un commentaire

  1. La première partie « Le quartier canonial du Mans » par Hugo Meunier donne une lecture innovante des premiers temps médiévaux du Mans. Ne pas hésiter à acheter cet ouvrage qui est de très bonne facture et surtout qui donne un nouvel axe de lecture sur la cathédrale et son environnement. A avoir dans sa bibliothèque !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :