Moi m’ennuyer au Mans ? Jamais !

Viviane D. au taquet !

Le week-end dernier au Mans était riche d’événements à découvrir ou à célébrer !

J’ai entamé le vendredi soir avec la conférence de Laurence Denis qui est styliste et formatrice. Dans le cadre de l’exposition du collectif PlayMode intitulée « Entrée en matières », elle mettait en évidence les liens entre le fétichisme et la mode et nous en décryptait l’histoire. La soirée s’est poursuivie avec la visite nocturne de cette exposition surprenante et fort intéressante dans les locaux de l’Acsac, place des Comtes du Maine. Elle rassemble le travail d’une douzaine de créateurs, stylistes et plasticiens qui ont sublimé leurs matières fétiches, soie, coton à la mode du XVIIe siècle par exemple, pour nous présenter des pièces uniques.

Elle est d’ailleurs encore visible jusqu’au 21 avril.

image1image2 (1)image3

 

Samedi et dimanche furent l’occasion de découvrir Mans’Art ou la rencontre des métiers du patrimoine. La cité Plantagenêt et la cathédrale Saint-Julien, tout particulièrement, ont accueilli les exposants des divers corps de métiers qui contribuent à la construction, l’entretien ou la restauration de notre patrimoine.

La sacristie de la cathédrale abritait la magnifique exposition d’objets d’art religieux du joaillier de renommée internationale Goudji qui parrainait l’édition de cette année.

Historiquement, les artisans qui participaient à la construction de grands édifices tels que les cathédrales, installaient leurs échoppes et ateliers sur le site même du chantier. Celui-ci durant généralement plusieurs années, ils assuraient la continuité de leur commerce sur leur principal chantier. Ainsi, plusieurs siècles après l’achèvement de la construction de la cathédrale Saint-Julien, le rassemblement de tous ces exposants en ses murs était un clin d’œil à l’histoire. Comme un petit retour dans le passé.

J’ai croisé des charpentiers, des forgerons qui redonnaient sa voix à la forge, une mosaïste et une jeune fille qui pratiquait l’enluminure, j’ai parlé avec un apprenti facteur de piano, passionné par son métier, un ébéniste qui faisait de la marqueterie magnifique, j’ai eu la chance de voir l’orgue de près et d’entendre sa voix magnifique emplir le chœur de la cathédrale, j’ai vu des tapisseries chatoyantes… ce fut un week-end trop court pour découvrir toutes les merveilles de la manifestation alors je pense déjà à l’édition prochaine pour poursuivre mon exploration.

image4image5image6image7image8image9image10image11image12

images1

Et mercredi, à la mairie se tenait le vernissage de l’exposition de Sandrine Paumelle. Dans le cadre de l’événement Puls’Art, la manifestation internationale d’art contemporain, l’artiste expose ses toiles et nous invite à une balade onirique et magique. D’autres expositions sont déjà visibles à la collégiale Saint-Pierre-La-Cour, au pavillon Monod au parc Monod ou à la Cité des Arts  place des Jacobins.

Tous les renseignements pratiques sont consultables sur le site :

http://www.pulsart-lemans.com/puls-art-2018.html 

images2images5images6images7

Le soleil et le beau temps reviennent. C’est aussi le temps de retrouver ces manifestations culturelles que nous plaisent tant et de découvrir des artistes, de discuter avec eux et de laisser vibrer notre corde sensible.

Bon printemps et bon Puls’Art !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :