Week-end au Mans

Le Mans dans les yeux de Caroline Devred, angevine en vadrouille


Le Mans
est une ville d’art et de patrimoine. Et qui tient à les mettre à disposition et en compréhension (si vous tolérez de ma part cette tournure de phrase absolument pas en bon français) de toutes et tous. Bien entendu, il y a le petit train dont s’enorgueillissent de nombreuses villes (et celui du Mans vaut le déplacement). Mais, il y a aussi les visites guidées. Et comme le petit train, elles valent le détour.

J’ai commencé par celle du Mans romain. Prête à partir à l’assaut des thermes et de la muraille défensive, je n’imaginais pas que j’allais tomber amoureuse de formes et d’une multitude de teintes de rouge. Car dans le Mans de l’époque romaine c’est cela qui m’a le plus frappée. Ces arrondis parfaits, faits (de différentes façons, vous le constaterez sur les photos) il y a des siècles, alors que malgré mon côté artistique tant vanté par mes grands-mères, je suis incapable de tracer un cercle au compas. Ces colonnes rondes, impeccablement rondes, ou carrées. Ces colonnades impeccablement espacées. Ces portes de la ville qui ont tenu jusqu’à nos jours. Oui, les Romains étaient des bâtisseurs et lorsque l’on suit la guide de la ville, cela saute aux yeux. Des bâtisseurs maitres de la géométrie. Mais, en plus, au Mans point de constructions à la couleur uniforme. Les romains ont aussi tenu à exposer leur puissance en jouant avec les couleurs et les motifs. Des thermes multirouges dans leur structure et une muraille habillée comme un pull jacquart au plus de 20 motifs différents. Bien entendu, j’avais noté ce rouge chaud et accueillant. J’avais déjà laissé trainer mon regard des heures sur les motifs (oui, je peux avoir un côté mono-maniaque, mais ils en valent le coup). Mais jamais je n’avais englobé le tout d’un regard et réalisé le travail et la splendeur que cela sous-tend. Alors certes la guide semblait débuter sur ce sujet, mais je n’ai aucun doute sur ce que j’aurais dit à mon père si j’avais fait cette visite avec lui à 10 ans : Papa, plus tard, je serai bâtisseuse mancelle !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :